Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 19:05

Le mensuel "Pour la Science " propose dans son numéro de décembre (1) un article consacré aux conséquences d’un orage solaire sur nos modernes sociétés.

 

On sait que notre étoile connaît selon un cycle d’environ 11 ans une période d’intense activité magnétique matérialisée par l’apparition de nombreuses taches. Ce regain d’activité s’accompagne d’éruptions où le Soleil expulse un peu de sa matière. Ces particules arrachées à la couronne forment un plasma principalement composé de noyaux d’hydrogène, d’hélium et d'électrons.

En atteignant la Terre, ce vent solaire entre en interaction avec le champ magnétique de notre planète. De cette  rencontre naissent les magnifiques aurores polaires qui illuminent les cieux des hautes latitudes australes et boréales. Les caractéristiques du bouclier magnétique de la Terre tendent à focaliser le phénomène autour des pôles magnétiques proches  des pôles géographiques.

Aujourd’hui cependant, la colère solaire ne se contenterait pas de ces poétiques manifestations. Elle ferait quelques victimes.

Les satellites tout d’abord, ils sont en première ligne et leur électronique pourrait être perturbée, parfois détruite. Leur orbite elle-même se trouverait altérée puisque ces orages magnétiques augmentent la densité de la très haute atmosphère ce qui accélèrerait la chute des machines en orbite basse.

Fin août 1859 une violente tempête solaire avait perturbé le fonctionnement du télégraphe naissant. Un phénomène de même ampleur aurait aujourd’hui des conséquences catastrophiques tant nos sociétés sont dépendantes des réseaux de communication et de distribution d’énergie électrique. Les courants générés dans les sols pourraient mettre hors d’usage de nombreux transformateurs.

 

Les auteurs évaluent à 15 milliards d’Euros le coût potentiel de ces destructions.

 

Voici l’occasion de mieux connaître les violences de l’Univers mais aussi de réfléchir à la fragilité de nos sociétés technologiques.

 

 

(1) " Pour la Science ", numéro 374, décembre 2008, page 44.

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Soft@ge 23/11/2008 17:38

Cela dit, une atteinte massive du réseau electrique est aussi étudiée par les forces militaires qui ont développés une électronique adaptée. De plus, une panne électrique généralisée nous plongerait dans le noir et le nombre de victimes serait (largement) compensé au bout de 9 mois !!!

Didier BARTHES 24/11/2008 08:33



ah oui je n'avais pas pensé à la compensation démographique, mais bon, la lecture de mon autre blog www.economiedurable.over-blog.com vous
apprendra que je suis assez peu favorable à ce type de croissance.


Pour revenir au sujet de l'article je dois aussi préciser  que de même qu'on essaye de durcir les réseaux au sol, les satellites  bénéficient également de certaines protections. Mais la
miniaturisation croissante des composant tant à l'inverse à les fragiliser de plus en plus. Quand un courant ou un enregistrement magnétique n'est porté que par quelques electrons il est
facilement perturbé par les rayons cosmique ou les tempêtes solaires.



Agnès 22/11/2008 11:01

Bonjour Didier, je suis abonnée, je l'ai lu aussi ! La dernière tempête en date est assez proche : 1989 et elle a privé d’électricité six millions de personnes en Amérique du Nord pendant 9 heures. Mais elle n'était pas aussi violente que celle de 1859.
http://www.doutagogo.com/article-17802729.html
Amitiés
agnès

grelots 20/11/2008 20:20

Merci pour cet info sur les problèmes liés aux colères du soleil...
Bonne soirée
JM