Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 06:24



  Après le double report du lancement de la navette spatiale,  j'hésite à annoncer de nouveaux départs ! Enfin,  espérons quand même.

    Si tout va bien donc, ce soir 18 juin, peu avant minuit, heure française, la Nasa procédera aux lancements conjoints (une seule fusée, une Atlas V) des sondes LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) et LCROSS (Lunar CRater Observation and Sensing Satellite).
  
    La première conduira une mission de cartographie censée préparer les futures explorations habitées américaines, mais sur ce point, restons prudents
    La seconde devrait rechercher des traces d'eau (au vu des derniers résultats en la matière, là aussi, on peut  être  circonspects).

  Petite curiosité. Sur Mars, la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) était parvenue  à obtenir des clichés présentant une définition de 30 cm au sol. Elle  avait ainsi pu identifier  les petits robots posés à la surface, même si, bien entendu on distinguait peu de détails.

   LRO qui orbitera à seulement 50 km de la surface lunaire et à plus faible vitesse que MRO arrivera-t-elle (ou aura-t-elle l'occasion) de photographier les restes des missions Apollo (en l'occurence l'étage de descente des "Lem" et les "jeeps" lunaires) laissées sur notre satellite ? 
   Voilà peut-être des images qui convaincraient enfin ceux qui doutent toujours   de la réalité du programme Apollo !

  Mystère !  Quelqu'un sait-il  si c'est au programme ? 
  En ce cas, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Photo : la sonde LRO, source :  NASA

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article

commentaires

grelots 19/06/2009 11:10

Salut, enfin de nouvelles missions, qui vont encore nous donner à rêver à nous autres passionnés du ciel....
Amitiés
JM

Didier BARTHES 19/06/2009 13:51


Oui et cette fois la fusée est partie, je suis curieux de voir les premières photos.
Par contre pour le retour de l'homme sur la Lune, je ne sais pas, la volonté m'a l'air bien loin de celle des années 60.