Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 12:02

   

    En août, les revues ne sont pas en vacances et se montrent assez généreuses avec l’astronomie.


    Ciel et Espace tout d’abord offre un débat sur les bonnes ou mauvaises raisons de retourner sur la Lune ou de tenter d’aller sur Mars.   
    Personnellement je ne crois pas à un aller sur Mars au cours de ce siècle. D’une part les technologies me semblent loin d’être au point contrairement au discours ambiant, d’autre part l’humanité va devoir affronter de tels défis écologiques que je crains qu’envoyer un homme sur la planète rouge ne constitue pas pour les décennies à venir un projet prioritaire. Si je me trompe, je ne manquerai pas de vous présenter mes excuses le 1 janvier 2100 ou 2101 pour les puristes.(Ciel et Espace numéro 471, août 2009, p.42)

   Rappelons que la même revue diffuse par ailleurs son numéro hors série consacré au 40 ème anniversaire de la conquête de la Lune. En juillet les Armstrong sont toujours d’actualité. (Ciel et Espace, Hors Série numéro 12 : juillet-août 2009)


    Science et Vie, dans un article de Serge Brunier nous propose un comptage des étoiles de notre Galaxie. Il y a 20 ans encore on évoquait 100 milliards d’étoiles puis peu à peu on est passé à 200 voir à 400 milliards. Le nouveau décompte évoque 140 milliards d’étoiles soit un léger recul. Ne prenons pas ces chiffres au pied de la lettre, ce sont encore des estimations. D’autre part la définition d’une étoile reste floue. Entre une " super Jupiter " et une petite naine brune, la frontière est ténue. Là aussi, contrairement à une idée reçue, le Soleil n’est pas une petite étoile, la majorité des étoiles de la voie lactée (les naines rouges) sont plus petites que lui.
Voici le décompte donné par Science et Vie.
 

Sur 140 milliards d’étoiles on trouverait :


80 milliards de naines rouges

30 milliards de naines brunes

20 milliards d’étoiles de type solaire (de 0,5 à 2 fois la masse du Soleil)

10 milliards de naines blanches (étoiles en fin de vie)

1 milliard d’étoiles à neutrons (géantes ou super-géantes en fin de vie)

100 millions de géantes (de 2 à 15 masses solaires)

18 000 Super géantes (plus de 15 masses solaire)

1 milliard de trous noirs (si l’on classe ces astres parmi les étoiles)

 

    Science et Vie ne précise pas véritablement si les étoiles de masse solaire mais qui gonflent démesurément à l'approche de leur finrestent à ce moment classées selon leur masse comme des  étoiles de type solaire ou selon leur diamètre comme des  géantes rouges. A priori, d’après la définition donnée, c’est la première solution qui serait retenue. Le classement des naines brunes (avec très peu de réactions nucléaires et seulement pour le deutérium) pose également problème. Il est vrai qu’en général, on les considère bien comme des étoiles, mais vraiment peu lumineuses. (Science et Vie numéro 1103, août 2009, p.104)


      Pour la Science enfin, met en couverture l’énigme de l’énergie sombre (à ne pas confondre avec la matière noire) et évoque les hypothèses pour se passer de ce douloureux mystère. Vous y trouverez quelques détails et quelques critiques sur la fameuse théorie MOND et sur d'autres variantes de la gravitation


    La revue publie par ailleurs un numéro de ces "Dossier Pour la Science" consacré aux planètes extra-solaires (350 environ ont été découvertes à ce jour). Les divers mécanismes de formation sont particulièrement étudiés (Dossier Pour la Science, numéro 64, juillet - septembre 2009).

 

    Bonne lecture et bonnes vacances (passées ou à venir) à tous.



Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

grelots 11/08/2009 15:09

Merci pour toutes ces info.... j'en avais raté quelques uns....
JM