Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 16:44

 

 

Mercredi 9 novembre 2011, si tout va bien, la sonde russe Phobos-Grunt prendra le chemin de la  Planète Rouge et plus particulièrement de son petit satellite Phobos.  

phobos-grunt.jpg

Ambitieuse et complexe mission puisqu’il s’agit non seulement de mettre la sonde en orbite martienne, de s’approcher de Phobos et d’y poser un module de descente mais aussi d’en rapporter des échantillons, manœuvre encore jamais réalisée. Avec ses 11 tonnes (orbiter, atterrisseur, module de retour et surtout carburant compris) Phobos-Grunt est extêmement massive, elle sera lancée par une fusée Zenith-3F.

Mission redoutée également puisque les statistiques ne parlent guère en faveur de la Russie. Sur les 38 sondes jusqu'alors envoyées vers Mars 18 étaient russes (ou soviétiques) et sur ces 18, 14 connurent des échecs complets et 4 des échecs partiels. Le dernier lancement en date, celui de la sonde Mars 96 se solda par une panne du 4ème étage du lanceur Proton et la chute de l’engin dans le Pacifique.

 

mission_2011_phobos-grunt.jpg

La complexité de cette nouvelle mission  (voir le schéma ci-dessus) rend les observateurs sceptiques sur les chances de succès (*). La France toutefois participe à l'aventure, le CNES ayant fourni quelques instruments  et notamment des caméras stéréoscopiques. La mission durera au moins trois ans puisque le retour des échantillons est prévu pour août 2014.

De nombreuses revues d’astronomie y ont consacré un article. Celui du bimestriel Espace Exploration (numéro 6, p.54) est particulièrement complet.

Enfin Mars sera de nouveau à la une de l'actualité astronomique à la fin de ce mois puisque le 25 novembre devrait voir le décollage de la sonde américaine Mars Science Laboratory (MSL), dont l'élément principal sera Curiosity, un rover de la taille d'une petite voiture, nous en reparlerons.

 Ci-dessous une photo de la sonde Phobos-Grunt en cours d'assemblage avec ses réservoirs, son orbiter et son module d'atterrissage.  

PhobosGrunt-photo.jpg

 

 

Ci-dessous, Phobos-Grunt déja fixée sur son lanceur reçoit la coiffe de protection destinée à lui permettre de traverser l'atmosphère terrestre

phobos-grunt-dans-sa-fusee.jpg

 

  Sources des illustrations: Wikipedia, Cnes et Russian Spaceweb.

 

 (*) En effet ! Pour information postérieure à la rédaction de cet article, la mission a échoué, la sonde n'ayant pu quitter l'orbite terrestre pour prendre la direction de Mars est retombée dans l'océan Pacifique le 15 janvier 2012, après d'infructueuses tentatives de sauvetage. Les raisons exactes de cet échec restent incertaines à ce jour (25 janvier 2012).

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article

commentaires