Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 09:51


Splendide image réalisée par la sonde LRO du site d'alunissage de la dernière mission lunaire : Apollo 17 en 1972. On voit même la "Jeep" lunaire (LRV).

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 10:48


   Soyons francs, la  chute sur la Lune  du troisième étage d'une fusée Centaur filmée par la sonde LCROSS que la Nasa nous avait prédit comme "spectacular" ne l'a pas été.

   Il n'y avait rien à voir et l'on a rien vu !

   Si les deux sondes n'ont pas manqué la Lune, (quand même !), notre satellite n'en a guère été troublé. 

    Pas de nuage visible, pas de geyser évidemment (à cela il est vrai, il ne fallait pas s'attendre).  A peine semble-ton avoir aperçu une infime lueur sur les images infrarouges, montrant que le choc avait dégagé un peu de chaleur ! C'était bien le moins. 

   La science y trouvera-t-elle son compte  ? Les enregistrements seront-ils suffisants pour faire une analyse du nuage de  débris qui a quand même bien dû être généré ?  Mystère pour l'instant.

   Quant à découvrir des traces d'eau... suite au prochain épisode, et toutes mes excuses aux lecteurs que mon enthousiasme aurait pu inciter à suivre cet évènement en direct. 

    Pour ceux qui ont regardé, même le centre de contrôle de la Nasa semblait installé à la va vite dans une petite salle de classe et l'on y croyait pas. On aurait dit un film baclé. Tous les techniciens se sont d'ailleurs éclipsés (cela concernait la Lune il est vrai) dans les deux minutes.

    La Nasa donne parfois dans la sur-communication et je pense l'avoir imprudemment suivie ! 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 20:51

 

 

    



Ce vendredi 9 octobre 2009 deux nouveaux cratères feront leur apparition sur notre satellite.



 



      A 11 heures  31 min 30 sec TU (13 heures  31 min 30 sec, heure française) le dernier étage de la fusée Centaur qui lança la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO, la petite sonde à qui nous devons d’avoir retrouvé les traces des missions Apollo, voir les photos dans les articles précédent) sera précipité à proximité du cratère Cabeus.


      Cet objet de 2300 kg  heurtera la Lune à la vitesse d'environ  9 000 kilomètres à heure et devrait y creuser un cratère d’une vingtaine de mètres de diamètre.


    L’impact sera filmé par la sonde LCROSS (Lunar CRater Observation and Sensing Satellite, voir photo ci dessus) qui analysera le nuage de débris soulevé par l’impact. Parmi les objectifs de cette étude, bien sûr la détection d’une éventuelle présence d’eau. Rappelons que pour des raisons physiques l’eau ne peut être présente sous forme liquide à la surface de la Lune (absence d’atmosphère et donc de pression) mais peut-être en trouvera-t-on des traces en profondeur. Pour l’instant les résultats des expériences menées dans le même sens ont été plutôt négatifs ou en tout cas, sujets à débats.


     Un peu plus de quatre minutes après le choc qu’elle viendra de filmer LCROSS s'abimera à son tour sur la Lune (à 13 h 35 min 45 sec heure française précisément). Elle y formera  elle aussi, un cratère qu’on estime à une quinzaine de mètres.


    Les conditions d’observations en France (heure et hauteur de la Lune sur l’horizon) ne seront malheureusement pas favorables mais la chaîne de télévision de la Nasa devrait retransmettre l’impact en direct. Images étonnantes en perspectives.


      Rappelons que la Lune a souvent été l’objet d’impacts artificiels, les plus importants ont eu lieu à l’occasion des missions Apollo où le troisième étage des fusées Apollo 5 a souvent été projeté sur notre satellite. Celui de la mission Apollo 14 y a creusé un cratère de 40 mètres.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 20:42

    La sonde Messenger vient d'effectuer son troisième survol de Mercure.

   Jouant sur la gravitation, ce passage lui permettra de se mettre en orbite autour de la planète lors d'une dernière approche en 2011. Ce sera une première, Mercure n'a encore jamais connu de satellite artificiel.

   En attendant la petite sonde n'a pas perdu son temps et a profité de son survol pour prendre quelques photos de la surface, celle-ci est particulièrement impressionnante.

 

Partager cet article
Repost0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 23:43

 
Le site d'Apollo 11 le plus prestigieux de tous.
Le socle du LEM est le point blanc brillant au centre de l'image.
On devine de ce point jusqu'au cratère Little West à droite les premières traces de pas d'un homme sur une autre planète que la Terre !


Armstrong (Neil, pas Lance) était allé explorer ce cratère d'une trentaine de mètres de diamètre. LRRR et PSE sont des appareils scientifiques.

















Apollo 12
Sans doute la meilleure des images avec en prime la sonde Surveyor 3 arrivée quelques années auparavant et auprès de laquelle Apollo12 a aluni


 Apollo 14

   Notez la proximité d'un cratère de près de 300 mètres de diamètre.







Apollo 13 : Pas de photo bien sûr !
La célèbre mission ne s'est évidemment jamais posée même si, par bonheur, les astronautes sont  revenus sains et saufs après un suspens à couper le souffle.




 Apollo 15, du Lem on voit surtout l'ombre.

 Notez comme la région est fortement cratérisée et combien les astronautes ont dû faire preuve d'habileté pour  poser leur machine dans une zone plate, gage  de leur redécollage

 





Apollo 16


C'est ténu. Le LEM est à gauche, sous la flèche. On discerne bien son ombre qui passe par dessus le  cratère pour se projeter à droite sur la face éclairée.
Le soleil était rasant ce qui rend l'ombre bien visible.

 

 

 

 

 

 

 

Apollo 17, la dernière et la plus ambitieuse des missions. Pour la première fois un scientifique, un géologue, faisait partie de l'équipe.







Partager cet article
Repost0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 11:25


  
    Voilà, c'est fait !

   Comme nous l'avions envisagé, la sonde LRO a réussi à repérer sur la Lune les traces d'alunissage d'une mission Apollo. Ici Apollo 14 avec son module lunaire Antares. On devine aussi les marques  laissées par les  astronautes.


   Des images moins détaillées  du site d'Apollo 17 ont également été réalisées par la même sonde. Je mettrai en ligne des images du site d'Apollo 11 dés qu'elles seront disponibles.

   Nous avions déja des photos des rovers Spririt et Opportunity prises depuis l'orbite martienne, il devenait incongru de ne pas disposer de leur équivalents lunaires plus faciles à recueillir.
   L'absence d'atmosphère autorise en effet une orbite plus basse et supprime tout effet de turbulence. La vitesse orbitale plus réduite du fait de la moindre masse de la Lune (par rapport à Mars) vient encore améliorer les conditions de prises de vues.
   En outre, les modules lunaires sont plus grands et donc plus facilement repérables que les robots martiens.

   Les sceptiques quant à la réalité des missions lunaires seront-ils convaincus ?    
  Sans doute pas. Mais pour nous, voici de bien belles et bien touchantes images.


 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 09:40

 
  Ca y est !  La sonde américaine LRO est en orbite lunaire depuis mercredi 23 juin à 0 h 27 heure française.

  Censée préparer le retour des hommes sur notre satellite à l'horizon 2020,  elle nous permettra de mieux connaître Sélène et de disposer d'une couverture cartographiqie  plus complète.
   

   Signalons à l'occasion que la Revue Ciel et Espace publie ce mois-ci un numéro hors série entièrement consacrée à la Lune. On y trouve en particulier quelques informations sur le programme  Constellation que nous avions présenté dans ce blog.

   Science et Vie également, dans son édition de juillet (numéro 1102, p 76) propose un dossier sur le programme Constellation et fait part des doutes qui subsistent quand à la ferveur de l'engagement américain sur ce projet. La comparaison avec les succès et les délais extrèmement brefs dans lesquels a été réalisé le programme Apollo est très instructive.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 06:24



  Après le double report du lancement de la navette spatiale,  j'hésite à annoncer de nouveaux départs ! Enfin,  espérons quand même.

    Si tout va bien donc, ce soir 18 juin, peu avant minuit, heure française, la Nasa procédera aux lancements conjoints (une seule fusée, une Atlas V) des sondes LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) et LCROSS (Lunar CRater Observation and Sensing Satellite).
  
    La première conduira une mission de cartographie censée préparer les futures explorations habitées américaines, mais sur ce point, restons prudents
    La seconde devrait rechercher des traces d'eau (au vu des derniers résultats en la matière, là aussi, on peut  être  circonspects).

  Petite curiosité. Sur Mars, la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) était parvenue  à obtenir des clichés présentant une définition de 30 cm au sol. Elle  avait ainsi pu identifier  les petits robots posés à la surface, même si, bien entendu on distinguait peu de détails.

   LRO qui orbitera à seulement 50 km de la surface lunaire et à plus faible vitesse que MRO arrivera-t-elle (ou aura-t-elle l'occasion) de photographier les restes des missions Apollo (en l'occurence l'étage de descente des "Lem" et les "jeeps" lunaires) laissées sur notre satellite ? 
   Voilà peut-être des images qui convaincraient enfin ceux qui doutent toujours   de la réalité du programme Apollo !

  Mystère !  Quelqu'un sait-il  si c'est au programme ? 
  En ce cas, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Photo : la sonde LRO, source :  NASA

Partager cet article
Repost0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 10:45

 

  
Voilà, c'était cette nuit (samedi 7 mars 2009 au matin), Kepler a décollé avec succès.

Nous vous tiendrons au courant pour savoir si son telescope de 95 cm de diamètre et les 95 millions de pixels de sa caméra réussiront à découvrir de nouvelles (et petites) planètes

Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 12:45



   Cette nuit, un peu avant 5 heures du matin, (heure française) la Nasa  procédera au lancement de la sonde Kepler.

   Cette sonde est destinée à découvrir de nouvelles planètes extra-solaires. On espère en particulier mettre en évidence des corps de taille plus petite que ceux qui ont été étudiés jusqu'à présent.



   350 planètes extra-solaires ont été découvertes jusqu'alors, en général plus massives et plus proches de leur étoiles que la Terre.
   Les méthodes employées favorisent ce type de découvertes et on ne peut donc être certain du caractère représentatif de ces configurations. Rappelons qu'on détermine  par mesure du décalage  doppler la vitesse de déplacement de l'étoile sous l'action gravitationnelle de sa planète. Plus cette dernière est massive et proche de son étoile plus le décalage est important et facile à mettre en évidence.
La quasi totalité des planètes extra-solaires découvertes l'ont été selon ce procédé.
   Kepler, au contraire, utilisera la méthode des transits (éclipse partielles). 
   Elle mesurera l'affaiblissement de l'éclat de l'étoile lors du passage entre elle et nous. Bien sûr cette méthode ne fonctionne que si le plan de révolution planétaire se situe juste dans notre axe de visée. Mais cette (forte) restriction est compensée par la possibilité de mettre en évidence des astres beaucoup plus petits que ceux qu'autorise à découvrir le méthode habituelle. Cela permet également de connaître le diamètre de la planète et donc en le comparant à sa masse de se faire une idée de sa densité et donc de sa composition.
   On devrait avoir ainsi une meilleure image des systèmes extra-solaires et pouvoir s'abstraire du biais statistique évoqué.
   Kepler scrutera de façon suivie environ 100 000 étoiles au cours d'une mission de trois ans et demi.

Partager cet article
Repost0