Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:13

  
   Succès hier pour la fusée Ares 1 dont le lancement plusieurs fois reporté en raison de la météo s'est parfaitement déroulé. 

   Ares 1 dont seul le premier étage était testé, a atteint une quarantaine de kilomètres d'altitude. Ses principaux éléments ont pu être récupérés grâce aux parachutes. L'analyse des données du vol va pouvoir commencer.

  Ce succès augure-t-il d'une parfaite continuation du programme Constellation ? Rien n'est moins sûr. Le programme est sur la sellette depuis le rapport de la commission Augustine et plus généralement du fait d'un manque évident de volonté nationale (voir l'article précédent).


Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualités
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 09:27


Arès 1 prêt pour le lancement alors que son avenir est bien sombre.

                                                              





































Pas de chance pour la fusée Ares 1 qui doit s'élancer pour son premier vol (1) dans quelques jours, mardi 27 octobre à 14 heures (heure française). Lancement à suivre sur NASA TV

Au moment ou l'engin s'apprête à décoller, la Nasa, par la voie de son président, M. Charles Bolden, dévoile le rapport de la commission Augustine qui remet sérieusement en cause le programme Constellation.

Tout y passe.  Doit-on retourner sur la Lune ? Si l'on y retourne, doit-on tenir les délais annoncés ? Et surtout doit-on conserver le schéma de Constellation qui prévoit l'utilisation complexe et dispendieuse de deux lanceurs, Ares1 et Ares 5 ?

Nous avions déja noté le manque d'enthousiasme pour ce projet et la différence totale avec l'ambiance qui régnait à l'époque d'Apollo et avait conduit à tant de réussites.  Sans aucune expérience en matière de vols habités on avait atteint la Lune en 8 ans, des délais qui feraient aujourd'hui rêver !

Les grandes orientations sont remises en cause, c'est maintenant au président des  Etats Unis, M. Barak Obama, de trancher.

(1) Précisons que ce lancement ne constitue qu'un test partiel. Seul le premier étage sera mis à feu. Le second étage comme la capsule Orion ne seront que des maquettes  avec  quelques instruments de mesure. Le premier étage lui-même, un booster modifé de la navette spatiale, ne comprendra que 4 segments valides, le cinquième étant factice. Dans ce cadre, il n'y aura évidemment pas de satellisation. Nous sommes loin du lancement du siècle !

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualités
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 10:48


   Soyons francs, la  chute sur la Lune  du troisième étage d'une fusée Centaur filmée par la sonde LCROSS que la Nasa nous avait prédit comme "spectacular" ne l'a pas été.

   Il n'y avait rien à voir et l'on a rien vu !

   Si les deux sondes n'ont pas manqué la Lune, (quand même !), notre satellite n'en a guère été troublé. 

    Pas de nuage visible, pas de geyser évidemment (à cela il est vrai, il ne fallait pas s'attendre).  A peine semble-ton avoir aperçu une infime lueur sur les images infrarouges, montrant que le choc avait dégagé un peu de chaleur ! C'était bien le moins. 

   La science y trouvera-t-elle son compte  ? Les enregistrements seront-ils suffisants pour faire une analyse du nuage de  débris qui a quand même bien dû être généré ?  Mystère pour l'instant.

   Quant à découvrir des traces d'eau... suite au prochain épisode, et toutes mes excuses aux lecteurs que mon enthousiasme aurait pu inciter à suivre cet évènement en direct. 

    Pour ceux qui ont regardé, même le centre de contrôle de la Nasa semblait installé à la va vite dans une petite salle de classe et l'on y croyait pas. On aurait dit un film baclé. Tous les techniciens se sont d'ailleurs éclipsés (cela concernait la Lune il est vrai) dans les deux minutes.

    La Nasa donne parfois dans la sur-communication et je pense l'avoir imprudemment suivie ! 

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 20:51

 

 

    



Ce vendredi 9 octobre 2009 deux nouveaux cratères feront leur apparition sur notre satellite.



 



      A 11 heures  31 min 30 sec TU (13 heures  31 min 30 sec, heure française) le dernier étage de la fusée Centaur qui lança la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO, la petite sonde à qui nous devons d’avoir retrouvé les traces des missions Apollo, voir les photos dans les articles précédent) sera précipité à proximité du cratère Cabeus.


      Cet objet de 2300 kg  heurtera la Lune à la vitesse d'environ  9 000 kilomètres à heure et devrait y creuser un cratère d’une vingtaine de mètres de diamètre.


    L’impact sera filmé par la sonde LCROSS (Lunar CRater Observation and Sensing Satellite, voir photo ci dessus) qui analysera le nuage de débris soulevé par l’impact. Parmi les objectifs de cette étude, bien sûr la détection d’une éventuelle présence d’eau. Rappelons que pour des raisons physiques l’eau ne peut être présente sous forme liquide à la surface de la Lune (absence d’atmosphère et donc de pression) mais peut-être en trouvera-t-on des traces en profondeur. Pour l’instant les résultats des expériences menées dans le même sens ont été plutôt négatifs ou en tout cas, sujets à débats.


     Un peu plus de quatre minutes après le choc qu’elle viendra de filmer LCROSS s'abimera à son tour sur la Lune (à 13 h 35 min 45 sec heure française précisément). Elle y formera  elle aussi, un cratère qu’on estime à une quinzaine de mètres.


    Les conditions d’observations en France (heure et hauteur de la Lune sur l’horizon) ne seront malheureusement pas favorables mais la chaîne de télévision de la Nasa devrait retransmettre l’impact en direct. Images étonnantes en perspectives.


      Rappelons que la Lune a souvent été l’objet d’impacts artificiels, les plus importants ont eu lieu à l’occasion des missions Apollo où le troisième étage des fusées Apollo 5 a souvent été projeté sur notre satellite. Celui de la mission Apollo 14 y a creusé un cratère de 40 mètres.

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 20:42

    La sonde Messenger vient d'effectuer son troisième survol de Mercure.

   Jouant sur la gravitation, ce passage lui permettra de se mettre en orbite autour de la planète lors d'une dernière approche en 2011. Ce sera une première, Mercure n'a encore jamais connu de satellite artificiel.

   En attendant la petite sonde n'a pas perdu son temps et a profité de son survol pour prendre quelques photos de la surface, celle-ci est particulièrement impressionnante.

 

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 23:43

 
Le site d'Apollo 11 le plus prestigieux de tous.
Le socle du LEM est le point blanc brillant au centre de l'image.
On devine de ce point jusqu'au cratère Little West à droite les premières traces de pas d'un homme sur une autre planète que la Terre !


Armstrong (Neil, pas Lance) était allé explorer ce cratère d'une trentaine de mètres de diamètre. LRRR et PSE sont des appareils scientifiques.

















Apollo 12
Sans doute la meilleure des images avec en prime la sonde Surveyor 3 arrivée quelques années auparavant et auprès de laquelle Apollo12 a aluni


 Apollo 14

   Notez la proximité d'un cratère de près de 300 mètres de diamètre.







Apollo 13 : Pas de photo bien sûr !
La célèbre mission ne s'est évidemment jamais posée même si, par bonheur, les astronautes sont  revenus sains et saufs après un suspens à couper le souffle.




 Apollo 15, du Lem on voit surtout l'ombre.

 Notez comme la région est fortement cratérisée et combien les astronautes ont dû faire preuve d'habileté pour  poser leur machine dans une zone plate, gage  de leur redécollage

 





Apollo 16


C'est ténu. Le LEM est à gauche, sous la flèche. On discerne bien son ombre qui passe par dessus le  cratère pour se projeter à droite sur la face éclairée.
Le soleil était rasant ce qui rend l'ombre bien visible.

 

 

 

 

 

 

 

Apollo 17, la dernière et la plus ambitieuse des missions. Pour la première fois un scientifique, un géologue, faisait partie de l'équipe.







Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 11:25


  
    Voilà, c'est fait !

   Comme nous l'avions envisagé, la sonde LRO a réussi à repérer sur la Lune les traces d'alunissage d'une mission Apollo. Ici Apollo 14 avec son module lunaire Antares. On devine aussi les marques  laissées par les  astronautes.


   Des images moins détaillées  du site d'Apollo 17 ont également été réalisées par la même sonde. Je mettrai en ligne des images du site d'Apollo 11 dés qu'elles seront disponibles.

   Nous avions déja des photos des rovers Spririt et Opportunity prises depuis l'orbite martienne, il devenait incongru de ne pas disposer de leur équivalents lunaires plus faciles à recueillir.
   L'absence d'atmosphère autorise en effet une orbite plus basse et supprime tout effet de turbulence. La vitesse orbitale plus réduite du fait de la moindre masse de la Lune (par rapport à Mars) vient encore améliorer les conditions de prises de vues.
   En outre, les modules lunaires sont plus grands et donc plus facilement repérables que les robots martiens.

   Les sceptiques quant à la réalité des missions lunaires seront-ils convaincus ?    
  Sans doute pas. Mais pour nous, voici de bien belles et bien touchantes images.


 

 

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 12:02

   

    En août, les revues ne sont pas en vacances et se montrent assez généreuses avec l’astronomie.


    Ciel et Espace tout d’abord offre un débat sur les bonnes ou mauvaises raisons de retourner sur la Lune ou de tenter d’aller sur Mars.   
    Personnellement je ne crois pas à un aller sur Mars au cours de ce siècle. D’une part les technologies me semblent loin d’être au point contrairement au discours ambiant, d’autre part l’humanité va devoir affronter de tels défis écologiques que je crains qu’envoyer un homme sur la planète rouge ne constitue pas pour les décennies à venir un projet prioritaire. Si je me trompe, je ne manquerai pas de vous présenter mes excuses le 1 janvier 2100 ou 2101 pour les puristes.(Ciel et Espace numéro 471, août 2009, p.42)

   Rappelons que la même revue diffuse par ailleurs son numéro hors série consacré au 40 ème anniversaire de la conquête de la Lune. En juillet les Armstrong sont toujours d’actualité. (Ciel et Espace, Hors Série numéro 12 : juillet-août 2009)


    Science et Vie, dans un article de Serge Brunier nous propose un comptage des étoiles de notre Galaxie. Il y a 20 ans encore on évoquait 100 milliards d’étoiles puis peu à peu on est passé à 200 voir à 400 milliards. Le nouveau décompte évoque 140 milliards d’étoiles soit un léger recul. Ne prenons pas ces chiffres au pied de la lettre, ce sont encore des estimations. D’autre part la définition d’une étoile reste floue. Entre une " super Jupiter " et une petite naine brune, la frontière est ténue. Là aussi, contrairement à une idée reçue, le Soleil n’est pas une petite étoile, la majorité des étoiles de la voie lactée (les naines rouges) sont plus petites que lui.
Voici le décompte donné par Science et Vie.
 

Sur 140 milliards d’étoiles on trouverait :


80 milliards de naines rouges

30 milliards de naines brunes

20 milliards d’étoiles de type solaire (de 0,5 à 2 fois la masse du Soleil)

10 milliards de naines blanches (étoiles en fin de vie)

1 milliard d’étoiles à neutrons (géantes ou super-géantes en fin de vie)

100 millions de géantes (de 2 à 15 masses solaires)

18 000 Super géantes (plus de 15 masses solaire)

1 milliard de trous noirs (si l’on classe ces astres parmi les étoiles)

 

    Science et Vie ne précise pas véritablement si les étoiles de masse solaire mais qui gonflent démesurément à l'approche de leur finrestent à ce moment classées selon leur masse comme des  étoiles de type solaire ou selon leur diamètre comme des  géantes rouges. A priori, d’après la définition donnée, c’est la première solution qui serait retenue. Le classement des naines brunes (avec très peu de réactions nucléaires et seulement pour le deutérium) pose également problème. Il est vrai qu’en général, on les considère bien comme des étoiles, mais vraiment peu lumineuses. (Science et Vie numéro 1103, août 2009, p.104)


      Pour la Science enfin, met en couverture l’énigme de l’énergie sombre (à ne pas confondre avec la matière noire) et évoque les hypothèses pour se passer de ce douloureux mystère. Vous y trouverez quelques détails et quelques critiques sur la fameuse théorie MOND et sur d'autres variantes de la gravitation


    La revue publie par ailleurs un numéro de ces "Dossier Pour la Science" consacré aux planètes extra-solaires (350 environ ont été découvertes à ce jour). Les divers mécanismes de formation sont particulièrement étudiés (Dossier Pour la Science, numéro 64, juillet - septembre 2009).

 

    Bonne lecture et bonnes vacances (passées ou à venir) à tous.



Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Revue de presse
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 17:52


   Une fusée Ariane 5 s'apprête à lancer ce soir mercredi 1er juillet entre 18 h 13 et 20 h 13, heure française un très gros satellite de communication américain Terre Star-1,(le plus gros jamais construit dit-on).
  Pourtant le site de l'ESA n'en dit pas un mot.



   Bien entendu la communication ne doit pas faire office de seule politique, mais là, quand même, on peut être surpris qu'au moins un lien évident vers le site d' Ariane Espace ne soit pas proposé à cette occasion.

   La NASA et L'ESA ont des attitudes très différentes. Sur le site de la NASA, chacun peut assister en direct à presque tous les lancements, les informations sont foisonnantes et le passionné d'astronautique peut circuler des heures. Sur le site de l'ESA, c'est la portion congrue.

   L'Europe de l'espace se vend très mal et fait bien peu d'efforts pour faire connaître ses réalisations !
 

 Toutes les informations sur le satellite et son lancement  (téléchargement)

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualités
commenter cet article
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 09:40

 
  Ca y est !  La sonde américaine LRO est en orbite lunaire depuis mercredi 23 juin à 0 h 27 heure française.

  Censée préparer le retour des hommes sur notre satellite à l'horizon 2020,  elle nous permettra de mieux connaître Sélène et de disposer d'une couverture cartographiqie  plus complète.
   

   Signalons à l'occasion que la Revue Ciel et Espace publie ce mois-ci un numéro hors série entièrement consacrée à la Lune. On y trouve en particulier quelques informations sur le programme  Constellation que nous avions présenté dans ce blog.

   Science et Vie également, dans son édition de juillet (numéro 1102, p 76) propose un dossier sur le programme Constellation et fait part des doutes qui subsistent quand à la ferveur de l'engagement américain sur ce projet. La comparaison avec les succès et les délais extrèmement brefs dans lesquels a été réalisé le programme Apollo est très instructive.

Repost 0
Published by Didier BARTHES - dans Actualité sondes
commenter cet article